Cher lecteur,

french people

Je ne t'ai pas écrit ces derniers jours car j'ai été vraiment occupée. En effet j'étais à fond sur mon dossier UCAS ces deux dernières semaines, histoire de faire un personal statement (lettre de motivation) du tonnerre. Bref j'en ai fini avec le dossier, reste plus qu'à mes référents, aka une de mes anciennes profs de fac et K. mon tuteur de l'année dernière, de remplir leurs sections et à payer. Car tout est toujours payant au RU. Ensuite mon dossier sera transmis à mon premier choix de fac. Entretien ou refus ou les deux, on verra, on croise les doigts. Je suis un peu sous pression avec tout ça. Je fais partie des gens qui détestent devoir prendre des décisions importantes dix ans en avance mais qui tout de même se doivent de se foutre la pression et faire les choses sous prétexte que sinon ce sera encore plus pénible. Donc bon tu l'as compris, comme ma famille et mon copain, lecteur, je ne compte toujours pas rentrer en France. 

L'hiver est arrivé ici. Et depuis quelques jours on le sent vraiment. Et je suis malade comme un chien. Le besoin intensif de vacances se fait ressentir et les achats pour noël s'amassent déjà dans ma chambre autour des mouchoirs usagés. Berk, on ne me referra pas! haha.

Ma maison que j'aime tant et qu'on a si bien aménagée et nettoyée de nos toutes petites mains est déjà louée pour septembre prochain. Preuve qu'on a fait du bon boulot, mais aussi petit pincement au coeur. Sérieusement, louer un hébergement 10 mois à l'avance? Les étudiants sont pressés et nous mettent un peu plus la pression quand aucune de nous ne sait ce qu'on fera ou où on sera d'ici cet amas de temps.

Voilà les nouvelles, passe une bonne nuit mon cher lecteur, moi je tente toujours de télécharger Fresh Meat (série sur des étudiants de Manchester, si tu t'ennuies et que tu veux en apprendre plus sur toutes les grossiertés possibles en anglais, n'hésite pas!).